Archives par mot-clé : voix

Le combat

La photographie de mon premier billet, qui s’intitulait “billet rose” , illustrait le challenge du Ruban rose, dans le cadre d’Octobre rose. Plusieurs courses étaient organisées afin de sensibiliser et de récolter des fonds pour la lutte contre le cancer du sein. De nombreux joggeurs, tous vêtus d’un tee shirt rose, avaient participé à ce bel événement de solidarité. La lutte contre le cancer du sein est une cause à laquelle je suis particulièrement sensible car il y a quelques années ma mère a été touchée par cette maladie.

Pour ce billet son j’ai seulement enregistré ma voix, je n’ai pas souhaité rajouter d’autre son. Je pense que le son de ma voix est captivant, si j’avais rajouté d’autres sons, le message que je souhaitais passer n’aurait pas eu le même impact. Ma démarche pour ce billet son était bien plus personnelle que pour mon billet photographique. J’ai ainsi voulu raconter ma propre expérience afin de sensibiliser les auditeurs pour la lutte contre le cancer.

Quête du silence, suite !

Ces sons ont tous au moins un un point commun. D’abord, ils ont tous été enregistrés pendant le même week-end. Mais aussi, j’ai choisi ces sons parce qu’ils représentent un moment particulier, spécifique, bien précis, durant lequel j’enregistrais sans forcément savoir tout ce qui allait en ressortir, et qu’ils font en même temps référence à toute une partie de ma vie. Je voulais raconter une histoire avec ces sons à la fois familier et hors du commun. D”autres sons, inattendus, se sont greffés, et m’ont permis de raconter encore autre chose. C’est la rencontre de deux philosophies de vie, deux façon de vivre en communauté qui se rencontrent, se mélangent, et finalement se rejoignent. C’est l”histoire du silence, qui, toujours recherché, est toujours rattrapé par notre chaos intérieur. C’est l’histoire du silence qui ne se trouve toujours que à l’intérieur. Au départ, on le cherche extérieurement, et puis, finalement, quel que soit ce qu’il se passe autour, tout se tait…

J’avais une idée de départ. Mais n’étant pas facile à mettre en œuvre, j’ai simplement posé mon appareil, et j’ai enregistré ce qu’il se passait (beaucoup de choses en même temps, en l’occurrence). Finalement, je me suis retrouvée avec un enregistrement qui durait plus de 1h. Et un autre de 30 minutes. Il m’a fallu beaucoup de temps et de sueur pour trier, sélectionner, couper et créer l’histoire que je voulais raconter. D’autant que je ne le savais pas vraiment moi-même. J’avais une trame de départ qui s’est beaucoup modifiée à l’écoute de l’assemblage des sons. Je les ai finalement  assemblés “à l’oreille”, si je puis dire. J’ai utilisé le bruit des cloches pour évoquer le passage d’un état à l’autre.

Sarah Vasseur.

Forfait sommeil épuisé

Et si l’on comparait notre sommeil à un forfait téléphonique où à chaque matin ce crédit sommeil s’épuise. Que ce passe t-il alors avant les quelques minutes de notre réveil ? Imaginez un instant, ce que disent toutes ces voix dans nos têtes. Mais rassurez-moi, je ne suis pas le seul à les entendre ? En tout cas, j’ai créé pour vous un dialogue entre le cerveau, la conscience, l’inconscience et toutes ces voix qui résonnent dans nos esprits. Je vous raconte l’histoire de ces voix, qui le matin sont chargées de me réveiller. Alors parfois, c’est ma conscience qui m’oblige à me lever, puis d’autres fois, c’est mon cerveau et son horloge biologique. Aussi, de temps en temps, c’est l’inconscient et ses rêves qui se mobilisent pour m’ouvrir les yeux et me réveiller en douceur.

Vous aurez remarqué, que pour faire parler ces voix, j’utilise la métaphore de la communication téléphonique. Tout simplement parce que mon cerveau et ces voix sont à la pointe de la technologie. Eh oui ! mes voix utilisent le SMS, les messages vocaux pour communiquer entre eux. Ce sont les bruitages que l’on entend : les vibreurs, les tonalités. Et puisque j’ai inventé la notion de «forfait sommeil» il est normal d’utiliser ce sens figuré. On note aussi qu’il communique avec un langage familier. Enfin dans le montage son, on entend, tout au long de la piste, un homme respirer pendant son sommeil alors que son subconscient discute et envoie des messages comme s’il n’était pas là. De toute façon, lui était bien occupé à penser à autre chose…