Archives par mot-clé : photos

Croisée des chemins

Sarah Vasseur (21/02/2014)
Sarah Vasseur (21/02/2014)

C’est principalement en essayant des filtres et des formes diverses que j’ai obtenu ce résultat. Ne connaissant pas vraiment le logiciel Photoshop, j’ai profité des cours avec Joëlle pour m’amuser et découvrir certaines possibilités.

Bulles d’eau qui remontent. Vie. Mouvement. Dans un monde industriel, électrique. Transparence des démons et mouvements ostentatoires. Traversée du désert froid et lumière plus intense. La peur n’est qu’un miroir des faces cachées de notre être qui ont besoin d’être regardées. Cercles. Perfection et continuité, infinie spiritualité. Microcosmes dansants, coeurs étincelants.

Quel bazar ce cerveau !

Quel bazar, ce cerveau
Quel bazar ce cerveau !(cc) Vincent Duquennoy (02/03/14)

Lorsque l’on nous a annoncé le sujet de ce billet, en l’occurrence de réaliser une sorte de montage avec nos trois précédents billets photos, il y eu comme une sorte de blocage, car je n’avais absolument pas d’idées. La raison à cela est que le montage photo n’est pas quelque chose que j’affectionne particulièrement, étant donné qu’aucun traitement n’avait été appliqué sur les autres photos. Assis devant ces dernières se posait alors un problème. Mais soudain me vint une idée. Après avoir placé les photos dans un simple filtre pour éclaircir les bords afin de rendre les contours fluo, un simple travail de découpage, de collage et de chiffonnage a suffi pour illustrer ma pensée.

Et cette pensée est la suivante : Notre cerveau est rempli de souvenirs que nous seul pouvons déchiffrer et apprécier à leurs justes valeurs. C’est également de cette manière que nous protégeons les secrets que nous ne voulons révéler à personne, car il pourrait y avoir quelque chose de « caché » sous les collages. Mais le découpage effectué représente surtout des souvenirs d’enfance comme l’image du parc ou le drapeau du Frioul, car ceux-ci sont les meilleurs que j’ai pu avoir jusqu’à présent, et comme dirait l’écrivain hongrois Ferenc Móra : « Les souvenirs sont plus fidèles que les amis et les amants : ils reviennent nous voir lorsque notre âme grelotte toute seule.  ». Pour finir, les quelques espaces blancs symbolisent le fait que la vie n’étant pas terminé, il y a encore de la place pour créer de nouvelles histoires, quelles qu’elles soient…

Vincent DUQUENNOY