Archives par mot-clé : libre

Back to the futur

Sujet libre? Au départ, aucune idée ne me venait… Parfois, une bribes de concept fleurissait dans mon esprit. J’essayais mais je n’arrivais pas à recréer concrètement ce que je m’étais imaginé. Mes ébauches n’étaient pas concluante. Je ne trouvais pas l’inspiration. C’est bien plus tard, en regardant le film Retour vers le futur, réalisé par Robert Zemeckis, que j’ai pensé à m’approprier cette histoire, à la réecrire. Dans ce billet, j’allais construire ma machine et raconter ma propre histoire de voyage dans le temps. Pour l’introduction, j’ai utilisé des sons d’outils normaux puisqu’il s’agit du passage qui se passe sur terre. Je n’ai pas ajouter d’effet à la voix du personnage. En revanche, pour la suite de ce billet, il a fallu que je trouve des sons du quotidiens qui puisse être utilisé dans le domaine de la science-fiction. J’ai utilisé des sons de voiture, des captations de certaines répliques de films, d’interférence radio, de micro-onde, pour créer le bruit de la machine qui remonte dans le temps. La voix du personnages a été ralenti et l’effet « réverbération » y a été ajouté. La chute de l’histoire est que la personne n’a pas atterri sur la bonne planète, sans vraiment savoir si elle a réussi à remonter dans le temps. Pour la langue de l’extra-terrestre, je me suis référé au film La soupe au choux.

Camille NIVAT

Génération Disney …

 Il ne faut pas croire que je n’aime pas Walt Disney. Lui et son entreprise ont bercé mon enfance. Mon premier cinéma a été le Roi Lion. On pourrait même dire que je suis une fan, car je connais la plupart des chansons par coeur.  Pourtant, je ne suis pas dupe. Comme beaucoup de films, les dessins animés reflètent aussi une face, une représentation de la société, presque plus, car au fond tout est pensé et choisi consciemment ou inconsciemment. Avec le temps et l’âge, j’ai vu, j’ai perçu le double sens des paroles et des images de Walt Disney.

J’ai voulu dans ce billet libre montrer que parfois les propose de Walt Disney ne sont pas forcément rose et pailleté. Je n’ai pris que peu de films : Pocahontas, La petite sirène, Notre Dame de Paris, Mulan et Peter Pan. Mais il y en a tellement d’autres. Cela pourrait être intéressant de sélectionner dans tous les Walt Disney les bonnes comme les mauvaises choses, mais je n’avais pas ce temps.

Les chansons sont des versions mp3 youtube des films, la qualité n’en est pas forcément palpitante. Au début, je voulais créer des effets de mixage, de rythme,  et puis au final, laisser la chanson brute sans rien y apporter était peut-être encore plus violent, car l’auditeur ne pouvait faire porter le chapeau de telles paroles à une retouche sonore. Les transitions sont encore à travailler, peut-être un projet plus abouti à poursuivre.