Archives par mot-clé : humanisme

Échec et mat

(cc) Manon Harsigny (20/10/2013)
(cc) Manon Harsigny (20/10/2013)

Toulouse – Dimanche 20 octobre 2013

Je marche timidement sur une grande place dont j’ignore le nom. Le reflex de ma meilleure amie accroché au cou, je n’ose encore m’en emparer, ne sachant pas vraiment où m’arrêter. Puis mon regard se fixe sur deux silhouettes une vingtaine de mètres plus loin. Je saisis discrètement l’appareil et change ma focale à 70 pour resserrer le plan sur ces deux vieillards face à un plateau d’échec. Le cliché est banal et flou. Il me faut approcher. Mon amie Jeanne m’y encourage, j’avance donc d’une quinzaine de mètre. C’est mieux ! Je capte des regards, des sourires. Je pense que les hommes m’ont senti arriver mais ils continuent de discuter. La pluie s’invite et en chasse un. L’autre ouvre son parasol pour s’abriter et attendre celui qui voudra bien le défier. Un pas, deux pas, je m’approche encore et change d’angle pour éviter l’arrière-plan chargé du McDonald’s. Je m’accroupis, j’y suis ! L’homme jusqu’alors indifférent à ma présence, tourne la tête et me fixe avec insistance. Je suis trop prêt, soit, j’ai ma photo, échec et mat !

Cette photographie n’est sans doute pas la plus intéressante de la série mais c’est la plus symbolique à mes yeux. Elle rend compte de ma première expérience de photo de rue, ma première rencontre à travers un objectif et ma première approche timide d’un sujet, c’est donc celle que j’ai choisi de publier dans ce second billet. La pancarte de l’inconnu — sur laquelle est écrit “qui veut jouer?” — est un défi lancé aux passants et donc au hors-champ mais aussi à la photographe amateur que je suis, qui s’est avancée avec stratégie vers ce maître du jeu aux aguets. Le noir et blanc, quant à lui, fait écho aux photographes humanistes et souligne avec plus de sobriété le regard intense et la posture de mon sujet.

Manon H.

Voici un aperçu de la suite de mon errance photographique :

(cc) Manon Harsigny (20/10/2013)
(cc) Manon Harsigny (20/10/2013)

(De haut en bas et de gauche à droite, à dos de vélo,
les zombies contre-attaquent, baiser furtif, la femme tronc & les voyeurs)