Archives par mot-clé : filtre

Bazar coloré

(cc) Chalumeau Elodie (28/02/2014)
(cc) Chalumeau Elodie (28/02/2014)

Une à une, j’observe mes trois images vues sous les différents filtres de Photoshop, en quête d’inspiration, d’une combinaison qui fonctionne, qui attire et retient l’attention. L’image de l’œil ressort bien sous différentes formes mais ce n’est pas le cas de deux autres photos. J’arrête enfin mon choix sur le filtre esthétique « contour lumineux », que j’applique finalement au trois images de la même manière. Puis je superpose les trois et joue sur la transparence entre elles, la luminosité et la saturation des couleurs. D’autres idées me viennent, je fais d’autres tests, du noir et blanc, des images animées… Mais rien ne me plait autant que cette image à la fois simple et compliquée, pleine de couleurs et de surprises.

L’image finale donne l’impression d’être constituée de néons entremêlés laissant percevoir les formes d’origines, mais en créant également de nouvelles. Ainsi le miroir où se reflètent des vêtements devient une guitare. Les cils ajoutés aux contours d’un pull forment un animal : porc-épic ? Phoenix ? Et chacun peut donc, à force d’observation, découvrir de nouveaux objets, imaginer une histoire. Le point de lecture le plus commun à tous est la silhouette entourée de nuances bleutées qui se découpe au centre de l’image, mais l’œil peut ensuite s’égarer dans toutes les directions.

Elodie Chalumeau

Mashup Picture Mix.

(cc) Julie T 02/03/2014
(cc) Julie T 02/03/2014

Mashup Picture Mix. C’est ainsi que j’ai décidé d’intituler mon dernier billet de photographie expérimentale de l’année. Pour le réaliser, j’ai utilisé de nouvelles photographies, deux d’entre elles sont relativement anciennes et la dernière est nouvelle. Les points communs des trois photographies sont la multiplicité des couleurs et le jeu sur les lumières. Avec le logiciel photofiltre, j’ai joué sur la saturation des couleurs et les contrastes afin de les accentuer. Après avoir testé plusieurs filtres artistiques, j’ai du en choisir un pour chaque photographie. Le trois photographies ont été soumises au “flou circulaire”. La saturation des couleurs a été augmentée ainsi que les contrastes, pour faire ressortir les couleurs. Après avoir réuni les trois photographies, j’ai effectué un dernier flou circulaire sur l’ensemble. 

La photographie expérimentale finale donne un résultat abstrait. Le mélange des couleurs et le flou circulaire plonge celui qui regarde dans un tourbillon coloré. On peut se demander quels objets sont à l’origine de la photographie. On ne reconnaît pas le lampadaire, les lumières qui se reflètent sur l’eau, et le feu de bois. La photographie pourrait être gaie grâce aux nombreuses couleurs mais le fond noir assombrit l’ambiance d’ensemble. Il y a un fort contraste entre les couleurs et le noir. Mais quel est le message délivré par cette image ? Deux lumières sont opposées : la lumière artificielle (le lampadaire et les lumières qui se reflètent sur l’eau) et la lumière naturelle (le feu). Le nombre de couleurs est bien plus important avec les lumières artificielles, alors que le feu n’en a que deux : le rouge et le orange. L’artificiel paraît donc plus compliqué que le naturel. 

Julie T.