Archives par mot-clé : chemin

Chemin lumineux

(cc) (26/01/2014)

Le chemin est tout tracé, il faut suivre la lumière. On passe les portes une à une comme si l’on changeait d’univers en suivant les lumières qui semblent infinies. On ne voit pas la fin de ce chemin qui nous laisse découvrir la suite après chaque virage. Les reflets du miroir nous fascinent et nous donnent une impression d’infinité, de multiplication continue comme si rien ne pouvait l’arrêter. Le miroir est fascinant et le devient encore plus lorsqu’il est associé à d’autres semblables. Il émerveille par son illusion d’indéfini mis en valeur par la lumière de la petite flamme reflétée quelquefois. Tout n’est que rond et courbe donnant cette atmosphère d’apaisement et de sérénité complète.

Dans cet environnement sombre, la seule lumière de cette photo est la bougie dupliquée grâce aux miroirs. Pour obtenir ce chemin de petites bougies, deux miroirs ont été disposés face à face. La bougie placée au centre des deux miroirs a permis cet effet. Les arceaux représentant le cadre circulaire d’un des deux miroirs apparaissent comme des portes sur la photo accentuant l’effet de rondeur qui se répète dans cette photo. Il a fallut ensuite placer l’appareil photo de telle sorte que son reflet n’apparaisse pas dans le champ de prise de vue.

Au départ je n’avais pas réellement de but dans cette idée de bougie et de miroir. Je voulais certainement faire apparaître le plus de reflets de bougie possible sans trop donner de sens à ce que je faisais. C’est après plusieurs tests, plusieurs photos avec 2 miroirs ou 3 miroirs, que l’idée m’est venue et surtout que le sens m’est apparu. Ce chemin qui s’en va vers l’infinité et qui tourne comme pour ne pas voir ce qui nous attend m’a tout de suite paru intéressant. Avec du recul cette photo fait également penser à du spiritisme : environnement sombre éclairé seulement par des bougies et cette présence de rondeurs répétées rappelant ces rites où des personnes se retrouvent en cercle pour appeler les esprits.

Lauriane

Mon petit vieux

Billet n°3
(cc) Julie Morales (09/11/2013)

Banc : “n.m. Siège allongé pour plusieurs personnes, avec ou sans dossier, en général non rembourré”. Mon banc habite à quelques pas de chez moi, certes il est grand, je peux me reposer contre lui. Il est un peu sec et n’est certainement pas destiné à accueillir plusieurs personnes ! Ce banc m’attend, tous les jours, il est fidèle, toujours égal à lui-même. Depuis le temps, il n’a jamais déserté, et pourtant, il envie parfois le chemin. Chemin : “n.m. Voie de terre, route établie pour mener d’un lieu à un autre”. Mais vers où ? Assise sur mon banc, rêveuse, mon regard se pose généralement sur ce virage, derrière l’arbre. Alors, ma plume chevauche farouchement cette voie et ne s’arrête point…

J’ai d’abord pris en photo ce lieu qui m’inspire. Puis j’ai décidé de commencer par esquisser le banc, puisque c’est l’objet de ce dessin. La perspective ! Comment faire ? J’ai observé cette photo avec des yeux d’enfants, parce que lorsque je dessine, j’ai 6 ans. Ça se voit d’ailleurs ! A cet âge, on copie, j’ai donc utilisé l’art du « pastiche » ! J’ai tenté d’être attentive aux détails, aux proportions, au sens des formes par rapport aux autres, aux ombres. Les couleurs sont celles de l’automne, elles sont “brutes”.  Le paysage n’a pas eu cette chance-là, celle du détail. Trépignant d’impatience, j’ai transformé le troisième plan en un ciel homogène et sans nuages, alors qu’il était à l’origine une forêt d’herbes hautes. Peu importe, qui a vu la photo ?!

Julie Morales