Archives par mot-clé : champ

« Satisfaction garantie » – séquence 6

Tony, droit et flexible comme une règle d’acier, demanda au bout d’un moment :
– Peut-être aimeriez vous mieux manger seule ?
– Oui… C’est-à-dire si vous n’y voyez pas d’inconvénients.
– N’aurez-vous pas besoin de mon aide un peu plus tard pour vous habiller ?
– Ciel, non !
Elle se cramponna frénétiquement au drap, si bien que la tasse de café pencha dangereusement, frisant la catastrophe.  Claire conserva la même pose, puis se laissa aller à la renverse sur l’oreiller lorsqu’il eu disparu derrière la porte.

Dans cette séquence, l’action se déroule dans la chambre de Claire. Elle est assise dans son lit pendant que Tony, le robot humanoïde attend pour la servir, se tenant debout près de la porte. Le dialogue commence, il lui propose de la laisser manger seule. Après ce plan d’ensemble, le champ/contre-champ permet d’avoir un plan plus serré sur le personnage qui parle : Claire, assise dans son lit, le plateau du petit déjeuner posé sur ses genoux, accepte la proposition du robot. Plan serré sur Tony : il lui demande si elle aura besoin de lui pour s’habiller. Elle lui répond que non. Il finit par sortir de la pièce pour la laisser seule. Claire fini son petit déjeuner.

Le plan d’ensemble permet de visualiser les 2 protagonistes et le décor dans lequel se déroule l’action. On voit Claire, une jeune femme dans sont lit avec un plateau apporté par Tony sur ses genoux. Le robot humanoïde est debout. Tony est représenté avec des traits droits. J’ai fait le choix de le dessiner comme littéralement « taillé en V », avec une mâchoire plutôt carrée, de manière à montrer que, même humanoïde, il reste différent d’un véritable humain. Pour visualiser que l’action se déroule dans une chambre, le décor doit être explicite : un lit, une commode, un tapis, un bouquet de fleur, des tableaux etc. ont été représentés pour que le spectateur comprenne directement où se situe l’action. Pour le champ/contre champ, il a fallut garder ce même décor et représenter de plus près les personnages avec plus de détails. J’ai réalisé mes premiers croquis au crayon à papier, puis ai repassé les traits au feutre noir pour plus de clarté.

Laurianne