La photo de plus

La photo de plus (cc) Florence Delavaud (16/10/2013)

Lorsque j’ai regardé ma série de photos, j’ai tout de suite su que je conserverais celle-ci. Ma démarche était simple : obtenir un portrait d’une ou plusieurs personnes sans qu’elles regardent l’objectif, avec un mouvement qui dynamise le plan. Le tramway offre un panel de situations intéressantes, cependant, y réaliser un portrait sans être repérée représentait un sacré défi.  Défi raté, puisqu’après avoir essuyé quelques regards suspects, j’ai finalement opté pour l’extérieur du tram. Les premières photos sont catastrophiques : floues et mal cadrées à cause des démarrages brusques et de la traditionnelle cohue de la fin de journée.

Alors que j’allais renoncer, j’ai vu ces trois femmes qui se pressaient chacune dans une direction différente, et j’ai pris ce que le photographe Eliott Erwitt appelle « la photo de plus », celle pour laquelle il faut « insister », et que l’on réalise après maints essais. Au premier plan, la vitre du tramway, parsemée de pluie, est une fenêtre sur l’extérieur. Au second plan se tient cette personne qui s’apprête à rentrer, qui sort son téléphone, replie son parapluie… Elle amène de la couleur et beaucoup de mouvement. Elle forme avec les deux autres un triangle dynamique, et chacune suit sa lancée sans se regarder. C’est ce que je lis sur cette photo et qui me plaît, finalement c’est la simplicité de cette scène de tous les jours qui sera ma « photo de plus ».

Florence Delavaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.