Berceuse ukrainienne

Il fait dix degrés en dessous de zéro, la neige crissent sous les pas, tandis que la nuit s’abat sur Donetsk. Dans les rues de cette ville meurtrie par la guerre, on murmure toujours « bonne nuit », sans être certain qu’elle le sera. Dans le fracas des bombes, les mères tentent d’apaiser les enfants. Ils parviennent à s’endormir, malgré les détonations qui déchirent la nuit. Ils sont désormais habitués à l’enfer de la guerre à l’enfer d’une guerre qui n’épargne personne

Screen REAPER FULL


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *