Les trois petits cochons

Souhaitant raconter une petite histoire commune à toutes les générations, j’ai choisis de raconter l’histoire des trois petits cochons. J’ai utilisé les voix et les récits de différentes personnes, de sexes différents et de tous âges pour montrer ce côté universel. Ce mélange d’histoire sonore donne un aspect intimiste à la création audio ce qui pour moi était important puisque le sommeil et le moment où l’on va se coucher sont des instants intimes, personnels mais pourtant vécu quotidiennement par tout le monde. L’histoire est racontée sur le son d’une boite à musique. C’est en quelque sorte ce qui commence et ce qui conclut le récit puisque c’est le son de cette boite que l’on entend en premier et en dernier. Cela donne un effet éphémère et magique à la création puisqu’on dirait que le récit sort lui aussi de cette boite à musique avant de s’arrêter avec elle. Afin de rajouter de l’efficacité au récit et pour le rythmer un peu, j’ai choisis d’utiliser quelques sons d’ambiance et quelques bruitages illustrant l’histoire et les actions énumérés par les lecteurs des trois petits cochons.

J’ai eu beaucoup de difficultés à imbriquer les récits les uns à la suite des autres. Le son n’étant pas de la même qualité. Certain passages sont parasités par des bruits ambiant gênant, d’autres sont plus distincts. Le volume de la création sonore est donc changeant. J’ai également eu beaucoup de mal à écrire l’histoire de façon souple, fluide et bien rythmé par manque de temps. Le projet, ne devant pas dépasser deux heures trente m’imposait de couper des parties de l’histoire, d’en raconter qu’un passage ou de tout imbriquer à la suite sans possibilité de rajouter des moments de silences et de coupures.

Coline Portet.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.