Sunday’s blues

Ce billet n’a pas été des plus simple. Avec le thème Bonne nuit les petits, nous avions tellement de liberté que l’embarras du choix est devenu problématique. Pourtant, en attendant la consigne, j’ai tout de suite pensé à ma petite sœur qui avait petite des dimanches soirs si spéciaux ! Pour elle, la semaine commençait le dimanche soir, car il fallait se coucher tôt, car on vérifiait si tout était prêt pour le lendemain matin, si les devoirs avaient été bien faits. C’était le blues du dimanche soir. Ce moment où l’on se rend compte qu’on ne peut pas se lancer dans la saga seigneur des anneaux s’en risque de détester son réveil, où l’on ne peut se dire « on fera ça demain ». Alors, ma petite sœur avait trouvé un moyen détourné d’adoucir son dimanche soir, elle le transformait en matin : chocolat chaud, Walt Disney …

J’ai souhaité retranscrire ce blues du dimanche soir. Je n’ai pas pu enregistrer ma petite sœur expliquant pourquoi elle faisait cela. J’ai donc cherché à jouer de ma voix et à modifier cette dernière pour faire ressortir l’accent de l’enfant. De plus, j’ai de nouveau essayé de faire un maximum de bruitage par moi-même. Je crois que c’est ce qui me plaît le plus dans ces billets sons. Au-delà du montage et de l’ajustement, c’est véritablement la recherche du son que je trouve intéressante. C’est peut-être pour cela que lorsque j’imagine la construction de mes billets, je privilégie toujours les bruitages à une parole. C’est comme en vidéo, l’image peut dire des choses que la voix off ou le dialogue ne dira jamais aussi bien et rendra redondant. J’ai aussi voulu travailler la stéréo, car pour moi, c’est un outil formidable pour rendre compte d’un espace. Je trouve intéressante l’idée d’entendre quelqu’un agir chez lui et ne visualiser ses actions et ses déplacements que par le déplacement d’un son d’une enceinte à l’autre donnant, ainsi une géolocalisation. C’est ce que j’ai tenté de faire un peu dans mon billet en plaçant les objets de la cuisine dans des espaces différents : gauche ou droite.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.