مدينة – La ville

Un son de rue me semble important pour introduire cette photographie, prise un soir, sur le Cours d’Alsace-Lorraine. C’est en réécoutant des sons enregistrés à Beyrouth que je retrouve un enregistrement de rues. Certes, la photographie a été prise à Bordeaux et non à Beyrouth, mais je souhaite rendre hommage aux rues de Beyrouth. J’ouvre un logiciel de montage et place l’extrait au début de la timeline. Je souhaite parler de la ville. Après quelques lectures, je découvre un poème qui correspond à ce que l’on pourrait ressentir un soir, sur le Cours d’Alsace-Lorraine. Je lis le poème à haute voix, importe le fichier et le place à la suite. Je cherche ensuite une musique pour accompagner cette lecture. J’hésite entre Jean Jacques Goldman, Jocelyn Pook et Yasmine Hamdan. La composition de Yasmine semble reproduire l’ambiance du poème.

Cet enregistrement ne parle pas du Cours Alsace Lorraine, mais de la ville. Cette routine règne aussi bien dans les rues de Beyrouth que dans les rues de Bordeaux. On pourrait entendre chanter au loin Yasmine, sur le Cours Alsace Lorraine.

Elsa Maji


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.