Recette inchangée depuis 1959

(cc) Louise Tressens 20/10/2014

(cc) Louise Tressens 20/10/2014

http://vacarme.hypotheses.org/files/2015/01/billet-son.mp3

Puisque réaliser un billet son implique un résultat forcément plus abstrait qu’une photographie, j’ai décidé de jouer sur les effets différents que l’oreille peut produire. Le premier billet photo avait pour consigne de capturer un événement collectif. La foule qui s’agglutine deux fois par jours devant le restaurant l’Entrecôte a attiré mon objectif. J’ai donc additionné le son du brouhaha d’une foule, des bruits de pas, une porte qui s’ouvre sur la rue, une musique  entrainante et ma voix (bien que je me serais bien passée de cette dernière). Mon intention était de retranscrire le succès de cette institution, fréquemment copiée mais jamais égalée. L’Entrecôte ou le fabuleux destin d’une sauce secrète.

Pour réaliser ce billet, j’ai utilisé le logiciel Reaper. J’ai téléchargé le son d’une foule nombreuse sur le site soundbank.com. J’ai enregistré  mes pas dans mon escalier avec mon Iphone ainsi que ma voix lisant la recette d’un ersatz de la fameuse sauce de l’Entrecôte. J’ai également ajouté la chanson « Violons and beats » de Yann Tiersen extraite du film le Fabuleux destin d’Amélie Poulain et retouchée en version électronique.
Pour rendre le fini plus fluide, j’ai réalisé un fondu enchainé pour diminuer la musique et mettre en exergue la lecture de la recette en canon. Ayant eu un léger souci d’utilisation du logiciel Reaper, j’ai enregistré le résultat final avec le dictaphone de mon Iphone.

A l’évocation de la consigne de ce billet son, je savais que le bruit de foule et mes pas feraient partie de mon enregistrement. C’est en lisant des articles sur le restaurant de l’Entrecôte que j’ai pris conscience de l’importance de cet établissement resté presque intact depuis 1959. De plus, la musique très rythmée que j’ai insérée en guise de simple essai a finalement créé un joli contraste avec la lecture de la recette de cuisine, que j’ai voulu lente et superposée  pour créer plus de densité lors de l’écoute. Pour une première création sonore, je suis satisfaite de résultat et compte retourner goûter cette fameuse sauce le plus vite possible.

Louise Tressens


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.