La couleur des sentiments

 Bien11

Ne sachant quoi photographier, j’ai décidé de noter sur un morceau de papier, tout ce à quoi pouvait renvoyer le mot intimité. J’ai écris des mots, des phrases, des définitions, cherché des synonymes… Avec ces notes, j’ai rédigé quelque chose de plus personnel, qui traduisait MON intimité. Mais tout ceci n’était que des mots, des pensées. J’ai choisis de partir d’un lieu qui pour moi cachait certains secrets : ma chambre et plus particulièrement, mon lit. En prenant différentes photos de celui-ci je me suis rendue compte qu’elles dégageaient vraiment quelque chose de personnel : mon humeur, mon caractère, mes souvenirs… C’est un lieu chaleureux et quotidien où commence et finit chacune de mes journées.

Quelques jours ont passé et je trouvais qu’il manquait quelque chose dans mes photos. Je n’arrivais pas à me décider. C’est dimanche soir, en allant me brosser les dents et en me rendant compte qu’il y avait deux brosses à dents dans mon verre que j’ai compris. Les photos de ma chambre étaient vides et dégageaient une sorte de solitude, de nostalgie en contradiction avec ma vie actuelle. J’ai profité d’une soirée avec mon acolyte amoureux pour prendre mon appareil et je suis retournée m’asseoir à l’endroit exact où j’étais avant. Ainsi j’ai pu capter ce que je voyais à cet instant en vue subjective. Dans cet endroit restreint où le profondeur de champ n’existe presque pas. Je voulais que l’on perçoive l’esprit de « boite à secret », de cocon. Je ne suis pas présente physiquement dans la photo mais j’ai pourtant ma place, ma tasse. En faisant mes réglages j’ai choisis d’accentuer les couleurs de ma chambre jusqu’à les rendre saturées pour représenter une de mes plus grandes caractéristiques : mon côté excessive.

Plus je la regarde et plus je trouve qu’elle me représente vraiment bien : Il y a des fleurs. C’est un élément très important pour moi et ceux qui me connaissent. On y voit également un carnet où tout noter pour ne rien oublier et en amorce à droite du cadre, une partie d’une des personnes les plus importante pour moi. A droite du cadre, en observant ma photo, je me suis aperçue qu’il y avait des médicaments. Eux aussi rythment ma vie comme tous ces éléments présents dans la photo et comme cet instant. Plus je regarde la photo, plus je trouve qu’elle me représente bien, moi et mon quotidien.

Coline Portet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.