« Satisfaction garantie » – séquence finale (24)

(cc Gaylord Gauvrit 24/03/14)
(cc) Gaylord Gauvrit (24/03/14)

Adapter une nouvelle pour le cinéma. L’exercice fatidique. L’ultime épreuve où vont se mêler coups de crayon, coups de génie et coups bas à l’encontre de l’intégrité artistique de mes camarades. Premier round : adapter l’ensemble des descriptions pour visualiser l’univers imaginé par Isaac Asimov. Penser les lieux, les personnages et les objets pour donner corps à cette nouvelle, « Satisfaction Garantie ». Deuxième round : adapter le rythme du texte, propre au roman, vers un rythme cinématographique. Raccourcir les dialogues interminables d’Asimov, découper les séquences en plans, penser la mise en scène et l’éclairage. Bim ! premier K.O. face à un véritable travail d’adaptation. On remonte sur le ring et bim ! nouvelle contrainte dans les côtes : il faut adapter la fin de l’histoire pour la rendre plus contemporaine.

L’exercice semble perdu d’avance. La foule se fait entendre, grognant, soufflant et sifflant. Elle monte sur le ring. L’arbitre ne peut contenir leur fureur. Les crayons sifflent au-dessus des têtes, les gommes rebondissent sur les murs et les tailles crayons se taillent. Morgane tue à main nue un pastel dont le sang noir vient se rependre sur ses mains. Julie, rouge de fureur, déclare forfait. Sur le bord du ring, elle compte les blessés. Manon, héroïque, chausse ses patins, roule sur les morts et éclabousse le public de pelures de gomme. D’un coup de bassin assassin, elle me projette contre le sabre laser de Gabriel qui me transperce. Aaaaaargh !

Gabriel: Nooooooon !
Gaylord: Gabrieeeeeeeeeel, arrgh. Qu’est-ce tu foutais encore avec…. arrgh… avec ton sabre laser… ?!
Gabriel (tenant Gaylord dans ses bras): Gaylooooord, je suis désolééééé… Tu connais ma passion pour Star Wars. C’est plus fort que moi.
Gaylord (dans un soupir): Mais pourquoiiiii ? argh. Ah… ahhh… Gabriel ? Gabriel… écoute… argh… dit à Julie Laffont… que j’ai fait de mon mieux… arrgh… pour le storyboard.

Gaylord Gauvrit


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.