Chirurgie photographique

Chirurgie photographique (cc) Laetitia Stoffel (16/03/2014)
Chirurgie photographique. (cc) Laetitia Stoffel (16/03/2014)

Pour ce dixième billet, j’ai choisi de réaliser un collage numérique, car je suis plus créative et plus à l’aise avec un logiciel informatique, qu’avec une paire de ciseaux et de la colle. Je me suis inspirée des travaux « Age Maps » de Bobby Neel Adams qui consistent en la superposition de deux portraits d’une même personne. Ce photographe américain a centré une grande partie de son travail sur la transformation du corps humain causée par le temps et la vie. Dans les années 1980, il utilisait une technique de photomontage qu’il appelle « photo-surgery », qui consiste à modifier des portraits au travers du découpage et du collage. Le résultat est original et particulièrement bluffant dans la mesure où deux différentes périodes temporelles sont figées dans une même image, grâce à l’association de deux photographies d’une même personne, prises à deux époques différentes. C’est cette sorte de saut dans le temps immortalisé que je voulais recréer avec mon propre portrait.

Pour cela j’ai sélectionné deux photos de moi : une première très récente, et une seconde datant de mes six ans. J’ai ensuite utilisé le logiciel Photoshop pour superposer mes deux photos ; j’ai placé la seconde sur la première avant de la gommer pour ne laisser qu’une partie du visage apparente. J’ai utilisé divers outils pour incruster mon visage d’enfant dans mon visage d’aujourd’hui tout en essayant de rendre le portrait global uniforme. Le résultat donne un portrait dont le visage est constitué de deux faces temporellement différenciées. On retrouve mon visage d’enfant sur la partie gauche du portrait, et mon visage présent sur la droite. Ce portrait immortalise la transformation de mon visage au cours des 16 dernières années.

Laetitia STOFFEL


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.