Quatre années découpées

Quatre années passées… 2009 rappelant mon voyage à Londres où je n’étais encore que lycéenne. Fin 2013, portrait d’une étudiante presque en fin de ses études. A partir de ces portraits de quatre années d’intervalles, j’ai réalisé ce collage numérique. Celui-ci permet de regarder deux photos simultanément comme pour voir ces moments distancés par le temps mais réunis le temps d’un collage. Le découpage par bande des portraits, permet cette rencontre entre les deux années. Aucune des photos ne ressort pour laisser l’oeil se déplacer dans le collage. Les bandes de couleurs permettent d’harmoniser la lecture qui ne reste plus seulement verticale.

Les deux photos ont été désaturées afin de les mettre au même niveau d’intensité, sans qu’une photo attire l’œil plus qu’une autre par ses couleurs. Ensuite, elles ont été coupées verticalement : une bande sur deux provient de la même photo. Ce découpage rend uniquement verticale la lecture du collage. C’est pourquoi des bandes horizontales de couleurs permettent d’équilibrer l’ensemble. Ces bandes aux couleurs primaires contrastent avec le reste du collage, en niveau de gris, mais par la transparence, laissent apparaître les deux portraits pour que tout reste visible et lisible.

L.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.