Décoloration Expérimentale

(cc) Dorian D. (05/III/2014)
(cc) Dorian D. (05/III/2014)

Effet collatéral de mes recherches et de mon analyse de la carrière de Stanley Kubrick, l’idée m’est venue pour ce post de représenter la société sous une forme dénuée de sentiments, comme une humanité à la dérive. J’ai voulu représenter une réalité vide de couleurs et vide de sens, une sorte de réalité virtuelle où l’être cèderait la place au paraître.

Comment procéder pour éliminer les couleurs d’une photo développée ? Adoptant une méthode empirique, j’ai d’abord essayé de doucement gratter la surface du papier mais je n’ai rien enlevé d’autre que la matière elle-même. J’ai ensuite imprimé mes images sur des transparents dans la perspective de mélanger les couleurs en les frottant les uns contre les autres mais je n’ai réussi qu’à effacer l’image et je n’avais plus rien à montrer. J’ai enfin obtenu l’effet recherché en tamponnant les transparents avant séchage sur une même feuille de papier, superposant ainsi toutes mes images. La réalité ainsi représentée a enfin perdu son sens et exprime le chaos.

Alors que je cherche à représenter la déchéance de l’Homme, j’obtiens une vague silhouette de femme tournant le dos à un gigantesque écran, l’ensemble étant plongé dans une atmosphère glauque. Ainsi, peu à peu, une image dénuée d’humanité se dévoile grâce à la multiplication de a superposition des supports visuels. J’ai représenté la vie devenue numérique où le réel glisse doucement vers le virtuel. Je consacrerai mon prochain projet à un stop-motion des images de mon monde.

Dorian D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.