L’éveil endormi

J’ai, dans un premier temps, travaillé sous Photoshop pour isoler des éléments des photographies. J’ai alors recréé de la matière pour que le fond ne soit pas une gène puis, sous After Effects j’ai animé, donné une trajectoire aux formes détourées avant d’exporter mon montage en film. Enfin, pour rajouter les effets sonores et de transitions, j’ai choisi de retoucher mon projet sous Final Cut Pro pour des raisons pratiques.

La photographie par définition est une action figée, dans ce film, ce n’est pas le cas. Les images dorment, elles respirent et se meuvent mais pourtant. L’action n’est pas portée à son terme : le petit garçon ne terminera pas son cri et la troisième photo ne quittera jamais son lit. Ainsi par ces trois photos animées, le « sommeil », le « rêve » et le « réveil » sont des mots qui viennent à l’esprit. Autant d’état qui laissent en suspend les corps, tels que présentés. Sur la première photo le son colle à la thématique mais se détache complètement de l’image pour lui donner une autre tournure à travers les divers effets appliqués. Sur la seconde, le son rythme le passage mais le montage dénature la vidéo, et enfin sur la troisième tout coïncide. Trois manières de faire, trois interprétations différentes, trois expériences à voir et à revoir.

Soline TESTARD


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.