Dansorama

Sarah Vasseur (09/02/2014)
Sarah Vasseur (09/02/2014)

La danse est un ensemble de mouvements complets, complexes, et pourtant, nous ne la voyons toujours que de façon linéaire. D’ailleurs, n’utilise-t-on pas les termes d’enchaînement chorégraphique ? Notre vision nous limite à découvrir les choses les unes après les autres, sans que celles-ci ne semblent pouvoir se manifester toutes en même temps à nos yeux. Nous pouvons saisir une cohérence d’ensemble, mais jamais voir tous les mouvements en même temps. Je pratique la danse depuis plusieurs années maintenant, et cela m’a porté vers cette photo. Une photo qui tente de montrer et de voir tous les mouvements de la danse en même temps. Mais aussi de montrer que la danse est aussi quelque chose de volatile, de fluide, de doux, qui laisse une trace, mais jamais ne peut se saisir. La danse est une oeuvre d’art éphémère, que l’on ne peut saisir ou posséder.

Des mouvements, des cadrages, des jeux de lumières, des essais de position…

Finalement, le résultat n’est pas vraiment celui que j’escomptais. Apparait plutôt comme un fantôme mouvant. On ne reconnaît pas forcément la décomposition de mouvements de danse, mais on retrouve la fluidité et la légèreté que je recherchais. L’aspect fantomatique et les contrastes de lumières entre le noir et le blanc créent une forme informe, éphémère, et donc à l’image de la danse.

Sarah Vasseur.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.