Rendez-vous aux Moulins

(cc) Chloé Hernandez (26/01/14)
Rendez-vous aux Moulins. (cc) Chloé Hernandez (26/01/2014)

« Café les « 2 Moulins ». J’y suis souvent à partir de 16h00 ». C’est ce que je peux lire sur le petit écriteau qu’elle tient entre ses mains. Un rendez-vous. Dois-je m’y rendre ? Mais qui est-elle ? Cette inconnue semble vouloir garder l’anonymat, du moins jusqu’à notre rencontre. Elle qui m’envoie ses photos en prenant soin de ne jamais dévoiler son identité en masquant toujours une part de son visage. En assemblant les petits morceaux de papier, j’ai pu reconstituer la dernière photo et découvrir le lieu de rendez-vous. C’est un jeu, elle m’invite à la retrouver. Le meilleur moyen de savoir qui elle est d’aller au café indiqué.

En lisant la consigne, qui consistait à réaliser son portrait en collage, j’ai rapidement pensé à une image de photomaton, déchirée et découpée tel les morceaux d’un puzzle. Naturellement, ce détail m’a fait pensé au film « Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain », qui est l’un de mes films favori. L’une des « intrigues » du film demeure sur l’identité de l’homme qui se photographie et se débarrasse aussitôt des ses clichés. Le personnage d’Amélie reprend le processus du photomaton pour donner rendez-vous à l’homme qu’elle aime et qu’elle n’a jamais réellement rencontré. En guise de citation j’ai donc moi aussi utilisé le principe du photomaton, dans le cas présent il s’agit d’un « photomaton en ligne », pour donner rendez-vous à la personne qui reconstitue le puzzle de ma photo, quelle qu’elle soit. A l’aide d’une feuille de Canson noire, je me suis fabriquée un écriteau avec le texte exacte sur lequel Amélie donne rendez-vous à son amant. Comme je n’avais pas de papier photo, j’ai imprimé et découpé mon portrait afin de le coller sur un papier plus épais. J’ai froissé mon collage avant de le déchirer pour donner à croire que l’expéditeur insistait pour que le destinataire reconstitue la photo. Tel un détective, le destinataire cherche à assembler toute les pièces du puzzle pour résoudre l’énigme.

Chloé HERNANDEZ

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.