Life

    “On se rencontre on se demande la main … mais quelle Louise maman ?”. La vie se résume-t-elle à ce chemin encore vierge pour les enfants et qu’ils racontent avec autant de certitude et de criante vérité ? Sommes-nous déjà vieux avant que d’être ? Le chemin est-il déjà si bien balisé que dès le plus jeune âge il nous cerne, nous enferme, nous consomme et nous broie ? Toutes ces questions m’assaillent à l’écoute de ces enfants qui ne savent de la vie que ce qu’on leur en dit, que ce qu’on leur en laisse percevoir, que ce qu’on leur en impose. Et pourtant la vie est si belle si on veut se donner la peine de sortir de la voie, et emprunter quelque chemin de traverse. Cependant, malgré cette magnificence, la fin peut être abrupte et surprenante. Peut-être est-ce là le paradoxe qui donne du sens à notre existence.

    J’ai choisi de créer cette bande-son en assemblant des bribes de mots et de phrases pour en faire une sorte d’histoire de la vie. J’ai sélectionné ces extraits sans chercher à nécessairement en préserver le sens au profit de celui que j’ai donné à mon histoire. D’abord confronté au syndrome de la page blanche, j’ai choisis d’illustrer les propos des enfants par des sons, donnant une trame à la narration. Cette création m’a aussi permis d’aborder l’utilisation du logiciel Adobe Audition. En écrivant ces lignes, je ne sais plus, finalement, si le son sert le propos ou si le propos sert le son. Il a été difficile pour moi de créer avec un corpus imposé, mais je m’y suis accroché car comme disait Goethe, « on peut aussi bâtir quelque chose de beau, avec les pierres du chemin… »

Dorian D.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.