On s’écoute

Les enfants ont ce regard particulier sur le monde. Ce regard neuf, dénué de stéréotypes ou d’idées préconçues, ils ne demandent qu’à le partager. En s’exprimant sur un thème comme l’amour, ils cherchent dans leur entourage des points de repères, des exemples, de ce qui leur apparaît comme des actes d’amour. Les avis sont divers, en les écoutant nous pouvons nous rendre compte d’une chose : l’amour ne suit finalement pas un modèle commun. Cet avis, c’est le leur, personne n’est derrière eux pour leur souffler une éventuelle bonne réponse. Leur innocence leur permet de parler de tout, sans tabous, ils n’ont rien à perdre car ce ne sont finalement « que » des enfants.

Pour réaliser ce montage sonore j’ai tout d’abord écouté l’ensemble des rushs afin de sélectionner les répliques et sons qui m’intéressaient, qui m’interpellaient. À la suite de ce travail, il me restait trois bonnes minutes de son. J’ai alors continué à faire une sélection en articulant l’ensemble afin de créer une histoire, un ligne. J’ai décidé d’utiliser une mélodie choisie sur une plate-forme de musique libre afin que les enfants s’expriment dans une unité commune, dans un certain rythme, car j’ai essayé de faire en sorte qu’un enfant s’exprime à chaque boucle de la musique. Les rires en conclusion permettent d’appuyer le fait que les enfants ne se prennent pas au sérieux. L’ajout de la voix de la maîtresse en début et fin permet de rappeler que bien qu’ils débordent d’idées, les enfants ont besoin d’être canalisés.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.