La rue anti silence

En écoutant le son capturé dans les rues de Bordeaux, je me suis souvenue du morceau d’Edith Piaf, « La rue aux chansons ». Simplement car dans la rue, en ville, le silence n’existe pas. La musique est toujours présente, celle des bruits de pas, des claquements de portes et portières, des voix ou même des cris. J’ai eu envie de créer un montage sonore, articulant ce morceau avec les sons enregistrés.

Mais une question me taraudais : Quelles rencontres sommes nous amenés à faire dans la rue ? Finalement, j’ai choisi d’ajouter des extraits dans lesquels des personnes sont abordées. Recruteurs de dons, dragueurs du dimanche, altercations, voici le genre de rencontres que j’ai eu envie d’illustrer avec ce montage.  « La rue en chanson » intervient à de nombreux moments, parfois de manière contradictoire et cynique. Et en tant que citadine dénuée de double vitrage, ce montage me semble finalement  illustrer le quotidien bruyant et amusant de la rue.

Florence DELAVAUD

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.