Courage… fuyons !

Photo Sergio

La réalisation de ce son s’est imposée à moi parce que la photo représente une rue où la circulation est peu dense, chose qui est recherchée par le personnage de mon histoire. Elle est au cœur de la ville, mais cherche avec ferveur une rue de ce genre, où aucune voiture ne passerait, et où l’on entendrait au loin des bruits de gens, d’enfants, et puis, surtout, le silence. C’est une rue où l’on pourrait aisément courir, et le journal m’inspire la recherche d’une certaine forme d’intimité, de tranquillité.

En marchant dans la rue, en courant, en froissant des feuilles, en m’attardant à des bruits de rue plus improbables les uns que les autres. Des bruits à la fois électriques, contemporains, mais aussi naturels. J’ai d’abord enregistré les sons, et ce sont eux qui m’ont révélé l’histoire à raconter. J’ai d’abord enregistré un peu au hasard, chaque fois que j’y pensais, et puis s’est dessiné quelque chose, chuchoté par tous ces sons.

Sarah Vasseur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.