Avant l’aube

(cc) Sergio Larrain
(cc) Sergio Larrain

“Avant l’aube. Avant que la ville s’éveille et reprenne vie. Elle vagabonde dans les rues, les joues rosies par le froid, évaluant les minutes qui la séparent de chez elle. La nuit est calme. Personne ne vient à sa rencontre. La nuit est calme, trop calme.” Pour ce billet sonore, nous devons raconter une histoire à partir de la photographie de Sergio Larrain, visible ci-dessus. À peine mes yeux se sont posés sur l’image que l’idée m’est venue. Un corps, ou plutôt des morceaux de chair emballés dans des feuilles de journal. Cette idée lugubre vient du fait que lorsque j’ai regardé la photo sur l’écran de l’ordinateur, je ne me suis pas aperçue de suite que l’action se déroulait en journée. Je décide alors de raconter une histoire qui précède la scène sur la photographie. L’intrigue se déroule donc la nuit, le journal comme témoin de ce qu’il s’est produit. Je commence à rédiger une petite histoire qui devient la trame de mon écriture sonore, dont les premières lignes se trouvent ci-dessus.

Je souhaitais raconter une histoire sans mots, uniquement à l’aide de sons. Avec mon réflex, j’ai filmé les scènes correspondantes à mon récit, en me mettant dans les situations exigées : la nuit, en extérieur, sur un sol pavé, à proximité d’un buisson. Certains bruits ont été captés en intérieur comme celui de l’agression, car il était plus difficile de les effectuer en extérieur. D’autres, proviennent de “soundbank”, me permettant d’obtenir tous les bruitages dont j’avais besoin sans les réaliser. Effectivement, je me voyais mal découper un cadavre dans la rue… Le montage et le mixage ont été fait sur le logiciel “Reaper”, avec lequel j’ai joué sur les volumes des pistes sonores, afin de produire différents ressentis. L’atmosphère inquiétante du début de la piste varie au fil du récit sonore et change totalement à la fin, lorsque les oiseaux se mettent à chanter, annonçant l’aube d’une nouvelle journée, prometteuse…

Chloé Hernandez


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.