Le jeu du globe

« – T’es prête ?

– Hein ?

– J’te disais : ‘J’me lance’ !

– Quoi?

– J’me lance ! …  AUSTRALIE !

– Ah non, pas encore !

– Bah on tombe dessus ! C’est l’jeu ma pauvre Lucette ! »

Quand on me demande de choisir un lieu qui m’inspire, me revient cette publicité pour le Loto. Un millionnaire, pour choisir sa destination, utilise un globe terrestre qu’il lance et fait tourner. Au hasard, son doigt tombe sur l’Australie. Figurez-vous que j’y ai pensé ! Comment trouver un lieu qui m’inspire ? Et si, moi aussi, je faisais tourner un globe ? Non pas qu’il n’y ait pas un endroit particulier qui puisse m’inspirer : je vous citerais ma ville, Bordeaux, le Maroc et ses paysages époustouflants, ou encore l’Inde, pays que j’affectionne particulièrement. Mais puisque j’ai décidé de m’inspirer de cette publicité pour le Loto, je me mets dans la peau du mari de Lucette. Ainsi, le lieu choisi est l’Australie !

« Eh oui, c’est le jeu ma pauvre Lucette ! »

Maintenant, parlons du dessin. Tout d’abord, il est composé d’un globe terrestre, bien-sûr, et d’une main pointant vers le pays des kangourous, puis d’un cadre entourant la scène. Mes outils : un crayon à papier, de la peinture gouache et du feutre. J’ai commencé par dessiner au crayon à papier les grandes lignes du dessin. Ensuite, j’ai tracé le contour du globe avec un compas. Puis j’ai dessiné les continents à l’intérieur. J’ai repassé les contours au feutre : ceux de la Terre et de la main. Enfin, je me suis lancé dans la peinture. À noter que la main est la partie où ce mélange de techniques est le plus visible : celui du feutre et de la peinture.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.