C’est écrit sur un mur

C'est écrit sur un mur. (cc) Najib Mabchour (06/10/2013)
C’est écrit sur un mur. (cc) (06/10/2013)

Aujourd’hui, on me donne l’occasion de mettre sous les projecteurs mon cher prénom. Au commencement, ma naissance, mon moment de gloire, dont je n’en garde aucun souvenir, mais tout commence par là. Ce jour-là, on nous donne une identité : pour moi ce sera Najib. Mon prénom est d’origine arabe, il signifie descendre d’une noble famille. Pourtant, je ne suis pas le fils d’un roi, mais mon prénom me donne l’impression d’être unique en ce monde. Je souhaite illustrer ici : Najib l’artistique, Najib le rêveur, Najib le passionné : bienvenue sur mon mur, mon prénom marqué à tout jamais dans la jungle urbaine.

Ce qui saute aux yeux, c’est ce mélange de couleurs, il permet de souligner la créativité de ce prénom et la mise en valeur d’une personnalité unique. Car la disposition de forme et de ligne ne peut être reproduite. De plus l’art du graffiti est représenté par la jungle urbaine à laquelle nous sommes tous confrontés dès notre naissance, cela permet d’accentuer l’imagination et la complexité de ce petit nom. Par ailleurs,  plusieurs objets : un phare, un aigle, un voilier, viennent accentuer les traits de ce petit nom. Ils sont répartis en trois points et forment un triangle. Ils permettent d’illustrer la métaphore de la liberté, de nos mouvements et de nos choix, malgré que notre prénom soit imposé à la naissance. Enfin les lettres qui le composent, sont disposées au centre, de couleur marron d’or. Leurs matières représentent l’étymologie de mon prénom.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.