Le réveil

Le matin me renvoie au moment du réveil. Vous savez, ce moment ou vous émergez de votre sommeil.

Vos yeux s’ouvrent et vous voyez clairement chaque petit détail qui se trouve devant vous. Les images floues et chaotiques de vos rêves ne sont plus qu’un lointain souvenir. Lointain mais tellement proche à la fois.

Un bruit, puis deux, puis une multitude. La rue, c’est la ville que vous entendez. Mais où est donc passé cet endroit merveilleux où je flottais dans mes rêves ? Il s’est évaporé au moment où cette mélodieuse alarme a retenti.

8h20. Vite ! Le temps passe toujours trop vite le matin.

8h30. C’est l’heure de partir.

Le matin est l’effervescence d’un moment qui s’évapore aussi vite qu’il est arrivé. Il s’empare de vous pendant quelques heures, il vous exalte ! Puis, dès que vous prenez conscience qu’il est bel et bien là, vous n’avez qu’une solution : le subir ou le vivre.

Pour réaliser ce travail, j’ai décidé de combiner des enregistrements vocaux ainsi que des bruitages. Pour le premier, il s’agit de ma voix ; pour le deuxième, les pistes sont prélevées d’une banque de données en libre accès sur internet. Je n’ai rajouté aucun effet car je trouvais qu’il n’y en avait pas besoin, ensuite, je l’avoue, n’étant pas très douée et à l’aise avec cet outil qu’est l’ordinateur, je n’ai pas voulu prendre trop de risques.

Alison Goizet


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.