Tous les articles par delphinedelumeau

Raconte moi une histoire

Capture d’écran 2015-02-13 à 18.06.25

Le thème de ce deuxième billet son « Bonne nuit les petits » m’a fait immédiatement pensé à la série animée du même nom. Je n’avais pas d’idée très originale, je me suis attachée à ce que le thème m’évoquait c’est à dire aux histoires racontées aux enfants avant d’aller dormir. J’ai donc fait le choix de raconter une histoire qui a marqué mon enfance, celle de Boucle d’or et de la famille ours. Je souhaitais également faire référence à la série animée « Bonne nuit les petits » qui a bercé mon enfance. Lorsque je commence à raconter l’histoire le générique de « Bonne nuit les petits » retenti et à la fin de l’histoire nous pouvons également entendre le générique de fin de la série ainsi que Nicolas et Pimprenelle se souhaitant une bonne nuit.

 Pour créer une véritable ambiance sonore j’ai importé des sons d’ambiance comme lorsque Boucle d’or se balade dans les bois nous pouvons entendre différents sons qui fait référence à la nature, comme celui des oiseaux. J’ai également rajouté des bruitages, comme lorsque Boucle d’or ouvre la porte nous pouvons entendre la porte grincer ou encore lorsqu’elle goute la soupe nous pouvons l’entendre entrain de boire. J’ai également rajouté des musiques en fonction de l’intrigue de l’histoire, par exemple lorsqu’elle se perd dans les bois une musique un peu inquiétante retenti. Grâce à ces différents procédés les auditeurs peuvent imager l’histoire de Boucle d’or et se laisser transporter dans cette ambiance sonore.

Delphine Delumeau

Transposition

(cc) Delphine Delumeau (27/01/2014)
(cc) Delphine Delumeau (27/01/2014)

Pour réaliser cette photographie j’ai utilisé le logiciel Photoshop. Tout d’abord, j’ai utilisé ma première photographie reportage comme arrière plan, puis je l’ai modifiée de façon à ce que les teintes soient légèrement rosées. J’ai détouré mes deux dernières photographies et je les ai importées après avoir modifiées également les teintes. Celle de mon deuxième billet, qui représente mon frère et moi même, est davantage contrastée. Pour la photographie de mon troisième billet, représentée par la bougie, j’ai gardé les teintes orangées et je l’ai légèrement rendu transparente.

La photographie de l’arrière plan a des teintes légèrement rosées pour faire référence à l’événement qu’elle représente, octobre rose. J’ai détouré les autres photographies dans le but de créer un ensemble de superpositions. J’ai contrasté et foncé davantage la photographie de mon deuxième billet car c’est celle que je préfère, je  souhaitais qu’elle soit  mise en valeur.  Nous pouvons donner du sens à cette composition, d’après mon interprétation, la foule à l’arrière plan tente d’écraser les deux personnages qui sont protégés, comme dans une bulle, grâce à la bougie.

 

Le combat

La photographie de mon premier billet, qui s’intitulait « billet rose » , illustrait le challenge du Ruban rose, dans le cadre d’Octobre rose. Plusieurs courses étaient organisées afin de sensibiliser et de récolter des fonds pour la lutte contre le cancer du sein. De nombreux joggeurs, tous vêtus d’un tee shirt rose, avaient participé à ce bel événement de solidarité. La lutte contre le cancer du sein est une cause à laquelle je suis particulièrement sensible car il y a quelques années ma mère a été touchée par cette maladie.

Pour ce billet son j’ai seulement enregistré ma voix, je n’ai pas souhaité rajouter d’autre son. Je pense que le son de ma voix est captivant, si j’avais rajouté d’autres sons, le message que je souhaitais passer n’aurait pas eu le même impact. Ma démarche pour ce billet son était bien plus personnelle que pour mon billet photographique. J’ai ainsi voulu raconter ma propre expérience afin de sensibiliser les auditeurs pour la lutte contre le cancer.

Et la lumière fut

(cc) Delphine Delumeau (07/12/2014)
(cc) Delphine Delumeau (07/12/2014)

Pour ce projet de photographie conceptuelle, je souhaitais jouer avec la lumière et les reflets tout comme le travail du photographe Alain Fleischer. Dans son travail photographique, il a beaucoup utilisé les miroirs pour jouer sur les reflets. Pour mon billet, je souhaitais utiliser des matériaux différents et naturels. J’avais pour objectif de lier l’eau et le feu, deux éléments naturels contraires. L’eau est source de vie et le feu est envoûtant, son approche suscite la fascination et pourtant il est insaisissable.

Pour réaliser cette photographie j’ai donc versé de l’eau sur ma table et disposé ma bougie au centre de celle-ci. J’ai pris la photographie lors de la nuit tombée et j’ai éteint toute les lumières de mon appartement, afin d’avoir seulement la lumière qui provenait de la bougie. J’ai utilisé une faible focale et une vitesse d’obturation rapide afin que l’objet soit net. Pour prendre cette photographie je me suis positionnée très proche de l’objet et de façon à ce que le reflet de la bougie soit aussi visible que la bougie elle-même.

 Ce qui me plaît dans cette photographie, c’est la symétrie parfaite de la bougie et de son reflet, ainsi que la ligne rouge qui apparait entre les deux. Nous pouvons observer une prédominance de la flamme et de la lumière qu’elle renvoie, alors que l’eau n’est pas perceptible. En effet l’eau donne parfois une impression de faiblesse, alors qu’au contraire elle est forte. De tous les éléments terrestres, elle domine toujours, même le feu ne lui résiste pas, pourtant symbole de purification.